Portrait

Auteur  
# 05/07/2008 à 17:56 shakino (site web)
Ouamane Mohamed Réda

"Un gardien d'avenir"



Fiche joueur

Poste: Gardien de but

Né le: 26/06/1983 à Oran

Clubs successifs: MC Oran-MO béjaia-MCA (depuis 2006)

Palmarès: Vainqueur de la coupe d'Algérie 2006/2007 avec le MCA



Méconnu des supporters Mouloudéens, Ouamane Mohamed Réda est pourtant un gardien qui a fait ses preuves dans des clubs plus ou moins connus tels que le MC Oran ou il était titulaire à part entière.Recruté par le MCA à l'orée de la saison 2006/2007 pour être le troisième gardien du club, après la libération de l'autre numéro 3 Makhlouf qui a signé au CA Batna, il n'a pas eu assez de temps de jeu pour montrer ses capacités.

La présence dans la cage du Mouloudia d'un gardien de la trempe d'Abdouni, un ex international, a laissé peu de chance au fils d'El-Bahia de devenir titulaire.Sa première sortie avec les couleurs "vert et rouge" c'était lors d'un match de Gala face aux italiens de la Fiorentina où il ne joua qu'une seule mi-temps.Ce jour là, Ouamane a laissé entrevoir des qualités propres à lui, agilité et courage, qui ont découragés les attaquants italiens.

Seulement le hasard fait bien les choses et les malheurs des uns font le bonheur des autres.Après la suspension d'Abdouni en coupe africaine de la CAF et la méforme du second Azzedine, Ouamane a été titularisé en match retour face au Kwara united (Nigéria) ou le jeune gardien oranais a fait preuve de beaucoup de maturité et de courage en dépit de l'élimination de son club, le MCA, aux tirs au but.On peut dire sans nous tromper, que le Mouloudia avec la présence de Ouamane dans sa cage, peut aborder ses rencontres sans aucun soucis derrière.



Super Ouamane !

Au vu de sa prestation de haute facture contre le Chabab, personne n’aurait cru voir Ouamane évoluer à un tel niveau, surtout après ce qu’il avait enduré la saison dernière. Avec zéro minute durant la phase aller, le portier oranais a soigné ses statistiques en disputant trois rencontres de championnat, c’était face au CAB, le WAT et le MCO. Sans être ridicule, Ouamane n’a jamais pu gagner la confiance de son staff technique, ni des dirigeants en dépit d’une prestation similaire à celle face au Chabab contre Kwara United en coupe d’Afrique. Pis encore, Ouamane, qui était relégué au rang de troisième gardien, était à l’intersaison sur la liste des libérés. Un moment difficile que le joueur a essayé de gérer tant bien que mal en attendant une éclaircie ou un signe du destin. Finalement, après une longue période d’incertitude, Ouamane a été maintenu au sein de l’équipe mouloudéenne au rang de troisième portier. Nullement découragé, Réda, grâce à sa persévérance, son abnégation et sa force mental, a su attendre ce moment propice pour faire étalage de ses qualités techniques. Hissé en deuxième position suite à la blessure de Azzedine, puis au rang de titulaire en raison du forfait de dernière minute de Benhamou, Ouamane a fait preuve d’une grande force mentale pour disputer un match derby face au Chabab au 20-Août. Bien que les Belouizdadis ont tout fait pour le déstabiliser, Réda a su faire abstraction de toute cette pression que génère un tel rendez-vous pour sortir une prestation de premier ordre. Qui l’aurait cru il y a de cela une saison, lorsque Réda n’était même pas convoqué parmi les 18 pour les matches de championnat ? Une véritable gifle pour les dirigeants du vieux club algérois qui étaient sur le point de libérer leur joueur, pourtant sous contrat jusqu’en 2008. Le portier mouloudéen s’est affirmé depuis avant-hier comme un élément sur qui Fabbro pourra compter lors des prochains rendez-vous, à commencer par celui de jeudi prochain face à l’ASK, le match de la confirmation pour Ouamane.
T. Che



Il a été l’homme du match CRB-MCA
Réda Ouamane a été sans conteste, jeudi dernier (20.09.2007), face au Chabab, le meilleur joueur de son équipe sur le terrain. Le portier mouloudéen a réussi à lui seul à mettre en échec toutes les tentatives des attaquants belouizdadis, plus précisément celles de Mezouar. Ce dernier, par trois fois (20’, 22’ et 83’), s’est heurté au brio de Réda, alors qu’il avait à chaque fois décoché une frappe surpuissante dont lui seul à le secret. Bien d’autres gardiens se seraient inclinés, mais pas Ouamane qui était en état de grâce. En pleine confiance, le natif d’Oran a même soulagé à trois reprises ses défenseurs sur les corners, ce qui est rarissime depuis le début du championnat. Impérial dans les airs et au sol, Ouamane a fait preuve d’une grosse force mentale pour accepter le poste de titulaire dans un derby de tous les dangers et dans une enceinte très hostile. Bref, tous les ingrédients pour qu’un gardien, surtout remplaçant, passe à côté de son sujet
Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site